OIDN

Réseau de I'OIDN

Clara Juliana Neira

Me Clara Juliana Neira Rueda est avocate diplomée de l’Université industrielle de Santander et spécialiste en droit de la concurrence et du libre-échange de l’Université pontificale Javeriana, avec des sujets issus de la maîtrise en études politiques de l’Université Nationale de la Colombie. 

Pendant cinq ans, elle a travaillé à la Cour constitutionnelle de la Colombie, où elle a rédigé des projets de jugements de révision de tutelle liés à la protection des droits fondamentaux à la participation et à la consultation préalable des communautés touchées par des mesures administratives et des projets de développement. 

Elle travaille actuellement sur son mémoire de maîtrise, qui compare les réformes législatives et les décisions judiciaires qui ont déterminées les conditions d’activation, de traitement et de vote des consultations populaires sur les questions environnementales en Colombie, en Équateur et au Mexique.

Valérie Cabanes

Valérie Cabanes est juriste en droit international, spécialisée dans les droits de l’homme et le droit humanitaire. Après deux décennies dans des ONG de terrain œuvrant dans les champs de la solidarité internationale, elle oeuvre depuis 2013 à la reconnaissance des droits de la Nature et du crime d’écocide au sein la campagne internationale Stop Ecocide.

Elle est Présidente d’Honneur de l’ONG Notre Affaire à Tous, ONG initiatrice de l’Affaire du siècle. Elle est aussi experte au sein de l’initiative des Nations Unies « Harmony with Nature » et membre du comité de direction de la Global Alliance for the Rights of Nature. Elle a co-fondé en 2019 une école des droits de la Nature : Wild&Legal.  Elle a écrit deux ouvrages : Homo Natura, en harmonie avec le vivant (Buchet/Chastel, 2017), Un nouveau droit pour la Terre. Pour en finir avec l’écocide, (Seuil, 2016).

Uapukun Metokosho

Uapukun Mestokosho est une jeune leader de la communauté Innu de Ekuanitshit, située sur la côte Nord du Québec, au Canada.

Elle est à la recherche perpétuelle des modes de vie de peuples et de cultures différentes. Elle adore voyager à travers le monde et a visité entre autres: la France, la Suède, le Cuba, le Mexique, la République dominicaine, le Brésil, les États-Unis.

Sa plus grande passion est de parcourir son territoire ancestral à la recherche de son identité afin de découvrir le mode de vie de ses ancêtres et protéger son territoire pour les générations futures.

Étant déjà gardienne du Nitassinan, le territoire ancestral de sa communauté Innu, Uapukun travaille de concert avec l’OIDN pour faire partie des gardiens de la rivière Magpie, première rivière au Canada à avoir reçu le statut de personnalité juridique. 

Pier-Oliver Boudreault

Pier-Olivier Boudreault est biologiste professionnel et directeur de la conservation pour la Société pour la nature et les parcs (SNAP Québec). Son expérience de travail au sein de l’Agence Parcs Canada et de plusieurs organisations non-gouvernementales au Québec et en Amérique latine l’ont mené à s’intéresser à la conservation, notamment aux questions touchant les aires protégées et les espèces en péril. 

Il travaille avec les gouvernements, communautés autochtones, groupes citoyens, acteurs industriels et d’autres organisations environnementales pour la protection de 50% du territoire et la création de nouvelles aires protégées. Il a également travaillé comme journaliste-pigiste et publie ses réflexions sur diverses tribunes d’opinion.

Andrew Galliano

Designer

Titulaire d’un baccalauréat ès arts de l’Université Concordia, Andrew Galliano complète son LL.B. et J.D. à l’Université de Montréal. Au cours de son passage à l’Université Concordia, Andrew s’est spécialisé en sciences politiques et a reçu une formation académique en droits de l’homme. Andrew a été diplômé avec distinction et a été inscrit sur la liste du doyen des arts et des sciences en 2017 et en 2018. À l’Université de Montréal, Andrew a travaillé comme assistant de recherche pour Dr. Hugues Parent (droit pénal et criminel), Dr. Amissi Manirabona (droit international criminel et pénal) et Dr. Kanstantia Koutouki (droit aborigène et environnemental).

En 2017, Andrew a effectué un stage de deux mois à Arusha, Tanzanie, dans une organisation d’aide juridique qui défend les droits des femmes, des enfants et les droits de l’homme (AWLAHURIO). Pendant son temps libre, Andrew aime lire des romans, jouer de la guitare et il est aussi un avide voyageur du monde.

Fréderic Pitaval

SEO

Frédéric Pitaval est diplômé en sciences de l’environnement, licencié en océanographie et ingénieur en aquaculture.

Il assume depuis 2018 la direction de l’association id·eau, imagination durable pour l’eau douce, basée à Lausanne, en Suisse. L’association mobilise des scientifiques, des entrepreneurs, des artistes, des écoles, des organisations, des hommes et des femmes autour d’évènements gratuits. L’objectif est de chercher ensemble comment changer notre quotidien pour préserver cette ressource essentielle et vitale : l’eau.

Dans ce contexte, id·eau s’engage pour les droits de la Nature en lançant L’Appel du Rhône. L’Appel du Rhône est une mobilisation citoyenne, populaire et transnationale pour demander la reconnaissance de la personnalité juridique du fleuve Rhône de son glacier en Suisse à son delta en France.

Ginette Riopelle

Ginette Riopelle est consultante en énergie, titulaire d’un doctorat en génie mécanique (Université de Waterloo) et membre de l’Ordre des ingénieurs du Québec. Œuvrant dans le domaine de l’efficacité énergétique et de la gestion de l’énergie, Mme Riopelle s’intéresse depuis longtemps à la question environnementale, aux changements climatiques, au développement durable et à l’économie circulaire.

En 2018, Mme Riopelle a écrit un livre en auto-édition (Coup de pouce pour la planète – un guide vers une nouvelle vision du monde) dans le but de sensibiliser ses concitoyens à l’urgence environnementale. Depuis 2019, elle est membre du réseau d’Harmonie avec la Nature des Nations Unies; en lien avec cette affiliation, Mme Riopelle fait la promotion de la littératie écologique, qui consiste à développer une pensée systémique et à comprendre les stratégies qui renforcent la résilience des systèmes naturels. L’application de ces stratégies aux sphères d’activité humaines mène à des pratiques régénératrices – telles que l’économie circulaire, le biomimétisme, l’agriculture régénératrice et l’économie écologique –  qui sont plus respectueuses de la Nature que les pratiques actuelles, et qui ont le potentiel de limiter le réchauffement climatique et le déclin de la biodiversité. 

 

Marie-Pierre Beauvais

Marie-Pierre Beauvais est géographe. Elle est aussi titulaire d’une maîtrise en sciences biologiques (spécialisation en conservation de la biodiversité, 2015) et d’une maîtrise en géographie (agriculture urbaine et droit à la ville, 2020). Elle a entre autres été chargée de cours à l’Université de Montréal, professionnelle de recherche, coordonnatrice de projets en conservation de la biodiversité et consultante auprès d’organismes environnementaux. Elle est aussi botaniste-consultante pour le laboratoire de biogéographie de l’Université de Montréal.

Passionnée par la préservation de la nature, elle a été impliquée avec les Amis du Champ des Possibles, le Réseau de milieux naturels protégés, Nature-Action Québec et la Société pour la Nature et les Parcs. Concernée par les crises écologique et climatique, elle s’intéresse aux droits de la Nature comme outil supplémentaire pour assurer la protection de la biodiversité et le bien-être des collectivités.

Helena-Vallée-Dallaire

Helena est une passionnée du décloisonnement: le contact intergénérationnel, interdisciplinaire et entre les diverses formes de vie est ce qui l’anime à toute heure. Artiste en art visuel, elle a étudié auprès de plusieurs créateurs phares du renouveau figuratif aux États-Unis et en Europe et détient une maîtrise de la New York Academy of Art. Ses œuvres traitent principalement de la relation entre les humains et leur environnement naturel. Depuis 2018, elle travaille comme médiatrice culturelle au Musée des Beaux-arts de Montréal et s’implique activement dans divers projets de protection environnementale, notamment à travers le programme Jeunes Leaders en environnement d’ENvironnement JEUnesse, ainsi que dans le groupe citoyen MARE Laurentides (Mouvement d’Action Régionale en Environnement). Chargée de projet pour À la rencontre du fleuve, elle fait de l’éducation environnementale auprès des jeunes du Canada avec l’organisme Waterlution pour les sensibiliser à la protection de l’eau et prendre part à des nettoyages de berge. Elle espère que son amour pour la beauté et l’importance du fleuve puisse être contagieux!  

Emmett Phil Coriat

Emmett Phil Coriat est le fondateur de Natural Leadership (www.natureandleadership.com).Il est pharmacien et a réussi comme entrepreneur dans le domaine de l’innovation en matière de soins de santé pendant plus de 25 ans, en tant que capital-risqueur, PDG/fondateur de start-ups biotechnologiques et, plus récemment, en tant que partenaire chez AEC Partners, une société de conseil stratégique en matière de soins de santé, où il dirige la pratique de l’innovation technologique en matière de soins de santé.

Après s’être remis d’un burnout et s’être épanoui comme leader grâce à la nature, il est devenu guide certifié en sylvothérapie (bains de forêt). Il a ensuite passé du temps avec divers peuples de la Terre pour apprendre de leur relation avec la Nature (Kichwas en Amazonie équatorienne, Heiltsuk en Colombie britannique).

Depuis lors, il a consacré sa vie à la création d’une pratique de connexion à la Nature qui :

– sert d’antidote à l’épidémie de stress, d’anxiété et de burnout à laquelle notre société est confrontée.

– combine tous les bienfaits scientifiquement démontrés de la nature

– est accessible à tous

– répond aux besoins et au contexte des chefs d’entreprise et de leurs équipes.